Partenaires Société Anti Fourrure

samedi 18 février 2017

Compte rendu, articles presse, et album photos mise en scène choc anti fourrure contre Zapa 18 février Paris.




Une grande émotion émanait de cette action/mise en scène, et encore plus en entendant les cris de la militante qui jouait le rôle de l'animal se faisant dépecer vivant pour sa peau.D'autres qui étaient allongés au sol, nus aussi et recouverts de faux sang, jouant les animaux déjà morts, y ont mis tout leur cœur pareillement, bravant la fraîcheur matinale.La commerçante de la boutique tout à côté de celle de Zapa, s'essuyait les yeux, émue elle aussi.Beaucoup de gens parmi le public s'arrêtaient pour filmer et nous encourager.D'autres militants s'occupaient de sensibiliser le public en tractant, et de nombreuses lettres pétition à l'encontre de la marque ont été signées.Le public s'est montré choqués des mensonges de la marque voilà déjà plus de trois, qui s'était engagée à cesser de participer au massacre des animaux, se disant consciente de sa responsabilité, et qui pourtant continue.Une passante, végétarienne,  qui portait une garniture en vraie fourrure sans n'avoir fait attention à l'étiquetage "Raccoon" ("chien viverrin" en réalité : "Raccoon dog"), a donné sa capuche à la militante qui venait d'effectué un beau travail de sensibilisation auprès d'elle. Cette jeune femme s'est ensuite mise à nos côté pour tenir un support anti fourrure, bravo ! Notre action a été quelque peu perturbée par la police du quartier, qui malgré notre autorisation de manifester, ne voyait pas du tout d'un bon œil ce genre de mise en scène choc.L'un des policiers a tout de même déclaré ne pas être contre notre combat, ayant lui même travaillé dans un abattoir. Ecoeuré des ignobles traitements infligés aux animaux, il a préféré changer de métier.Nous avons eu la présence de plusieurs photographes, et du journal le Parisien, avec une interview concernant la marque Zapa. Beau bilan de cette action anti fourrure, avec des militants très engagés pour les animaux, soit au moins deux par secondes dans le monde, succombant pour cette industrie de la fourrure cruelle, polluante, et dangereuse pour la santé.
Merci et bravo à tous !


Fourrure : ABOLITION !!

ALWAYS KEEP FIGHTING.


Article/interview Le Parisien :

http://www.leparisien.fr/paris-75015/paris-l-action-choc-des-militants-anti-fourrure-18-02-2017-6691878.php#xtor=AD-1481423553

France bleue Paris (dimanche 19 réécouter entre 9h et 9h10) :

https://www.francebleu.fr/107-1

Photos Sipa Press :

http://www.sipa.com/en/feature/4288619/demonstration-against-fur/page/1/SN/news


Album photos Vivianne :

https://www.facebook.com/Soci%C3%A9t%C3%A9-Anti-Fourrure-117807118323911/photos/?tab=album&album_id=1015283911909556


vendredi 3 février 2017

Les News de la Renarde : compte rendu tractage quotidien Paris, Sens.





De bonnes réactions, entres autres :


trois personnes dont deux avec capuche en vraie fourrure non étiquetées, avec qui nous avons discuté un moment.Après avoir expliqué ce trafic d'étiquettes sans mention "fourrure animale", elles ont montré l'étiquetage, il n'y avait en effet que la mention "acrylique" pour l'ensemble de l'anorak, rien d'autre. Elles ont d'elles même voulu savoir comment agir contre, ne sachant pas non plus que les animaux sont dépecés la plupart du temps pleinement conscients. Un jeune homme, idem, avec capuche qu'il pensait être en fausse fourrure a aussi pris le tract en remerciant.Des jeunes femmes, dans le métro, ont réagit avec intérêt, même lorsqu'elles savaient porter de la vraie fourrure (tous les étiquetages n'étant pas litigieux, certains indiquant "fourrure véritable").Ce n'est en effet pas parce que l'on achète, que l'on sait comment la fourrure a été fabriquée, et quelles souffrances en découlent. C'est pourquoi il est important de sensibiliser le public le plus possible, en ayant toujours des tracts sur soi, tous les jours et partout où l'on va.Une dame dans une gare avec une capuche qui ressemblait fort à du poil de chat :  couche touffue, et sous couche de poils plus plus long et tigrés. Elle pensait en raison du prix dérisoire du vêtement, qu'il ne pouvait s'agir que de fausse fourrure. Il lui a été expliqué, comme d'habitude, que ces garnitures sont en fourrure d'animaux d'élevages Chinois (chiens viverrins, renards,lapins, chiens et chats domestiques), la fourrure la plus vendue et la plus avantageuse. Ce qui explique le bas prix et l'absence de mention "vraie fourrure", afin de ne pas choquer le consommateur, qui n'achèterait sans doute pas, avec une mention indiquant : "chien" ou "chat" domestique.C'est pourquoi il est rare que la mention "chien viverrin" ("raccoon dog") soit apposée, la législation autorise alors l'étiquetage "Raccoon" ("raton laveur")(rappelons qu'en réalité cet animal est très peu exploité pour sa fourrure, difficile à confectionner) : 


https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2014/12/usa-les-chiens-viverrins-fourrure-de.html

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2016/01/la-realite-des-fourrures-de-chien.html
 

Le public étant souvent ancré dans ce spécisme : on ne mange pas de chien et de chat, alors on ne porte pas sa fourrure, mais le raton laveur n'étant pas un animal domestique, on trouve qu'il est normal de porter sa peau, même si on ne le mange pas. Idem pour le lapin, beaucoup pensent qu'il est légitime de porter sa fourrure puisqu'ils le mangent aussi.
Rejoignez nous pour sensibiliser le public, contre la fourrure, mais aussi pour le véganisme !

"Le monde n'avance que grâce à ceux qui s'y opposent."GOETHE.

 

 

lundi 30 janvier 2017

Carrefour retire de nouveau les articles à garniture en fourrure animale

Nous avons été alertés de nouveaux articles à garniture en fourrure animale (fourrure de Chine, chien viverrin étiqueté Raccoon) dans le magasin Carrefour de Villiers en Bière (77), que  nous étions parvenu à faire retirer. Nous avons aussitôt contacter le service consommateur de Carrefour, et les informations données ce matin par téléphone et par mail sont positives :
le fournisseur de ces articles de ski a fait abstraction de la politique anti fourrure de Carrefour et a de nouveau installé ces vêtements. Le problème a été très vite résolu, ces vêtements sont retirés du rayon sans tarder.

Nos échanges par mail (et pour remercier Carrefour):


De :  Jean Pierre Daure <Jean_Pierre_Daure@carrefour.com>
Bonjour,

Nous avons fait le nécessaire une nouvelle fois auprés de notre prestataire afin que plus aucune fourrure de type animal ne soit en rayon. Des contrôles quotidiens seront faits.

Croyez bien que nous sommes sensibles à votre démarche et que cet incident ne se reproduira plus.

JPDauré
Responsable de secteur Bazar Villiers en Bière.

 Jean Pierre Daure/FR/CARREFOUR/GROUPE-CARREFOUR@Carrefour





Madame, Monsieur,
 
Nous sommes de nouveau informés par des clients en colère de la présence d'articles en fourrure animale au Carrefour de Villiers en Bière (voir photos en pj). Cela remet en question votre engagement, même si il ne s'agit pas de la marque Tex.Bien que votre supermarché soit un domaine privé, de plus en plus de personnes prévoient de venir manifester en grand nombre, n'acceptant pas la présence de ces articles, de ski, ou autres.
Nous vous rappelons les immondes souffrances découlant de ces vêtements :
 

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2014/12/usa-les-chiens-viverrins-fourrure-de.html

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2016/01/la-realite-des-fourrures-de-chien.html

http://www.animalequality.net/node/681
 

Nous sommes tous choqués des écarts de Carrefour, cautionnant les extrêmes souffrances d'êtres sentients, pour des garnitures en fourrure animale dont personne n'a besoin, malgré l'engagement de Carrefour :

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2017/01/carrefour-reitere-son-engagement-contre.html

Les dangers pour la santé humaine des bordures de capuche :

http://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2016/02/la-fourrure-est-aussi-dangereuse-pour.html

Les immenses impacts environnementaux allant de paire avec :
 

http://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2015/10/raisons-ecologiques-lapproche-de-la_12.html

Nous vous demandons  de mettre en œuvre à nouveau des mesures correctives dans ce magasin (qui n'est sans doute pas le seul)pour remédier à la situation et retirer de la vente tout produit qui ne répondrait pas aux exigences du public, et des vôtres.Cette fois ci, nous allons devoir également avertir les médias, si ce problème n'est pas rapidement résolu.Nous sommes alors dans l'attente de votre réponse.
Bien sincèrement.
Stéphanie Rossenu Responsable
Société Anti
Fourrure Collectif Abolition de la Fourrure.
http://societe-anti-fourrure.blogspot.com/




Aujourd'hui, de plus en plus de marques de prêt-à-porter décident de cesser le commerce de la fourrure. Tant mieux, mais les grossistes d'Aubervilliers se tournent alors vers les enseignes de supermarchés, afin d'écouler leur stock de vraie fourrure d'animaux de Chine (pays produisant 90 % de la fourrure au monde, avec l'Union Eur comme le plus grand importateur). Ces fourrures de chiens viverrins et de renards, et aussi de chien domestiques, comme vous pouvez le constater sur la vidéo de Animal Equality dans plusieurs élevages chinois : http://www.animalequality.net/node/681 risquent en effet d'inonder le marché de la grande distribution. Il va falloir être très vigilants afin de faire blocus, nous vous demandons alors de vérifier le plus possible dans ces .magasins, la présence de ces garnitures.Si tel est le cas, insurgez vous fermement auprès du magasin : par mail, téléphone et voie postale (bulletin également à transmettre dans l'urne destinée aux consommateurs). Et informez nous en nous contactant. Cependant, le collectif ne sera plus joignable par mail, ni par fb du 4 février au 17 février au plus tard. En attendant de pouvoir répondre à vos messages et de donner suite, contactez les enseignes et diffusez le plus possible si vous constatez à nouveau ces vêtements dans certains supermarchés.Ensemble, nous faisons reculer ce commerce, merci à tous de votre engagement. 
Fourrure : ABOLITION !! ALWAYS KEEP FIGHTING.

dimanche 22 janvier 2017

Compte rendu et photos stand Bonnes Résolutions Vegans Auxerre.






http://www.international-campaigns.org/auxerre-bonnes-resolutions-vegan-samedi-21-janvier-2017/

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2016/12/stand-dinformations-bonnes-resolutions.html


Nous étions cinq militants en cette journée ensoleillée mais glaciale, à sensibiliser le public autour du stand Bonnes Résolutions Vegans. En raison du froid, pas beaucoup de monde dans ce quartier de Auxerre, mais des jeunes sont venus curieux, découvrir le véganisme.Les similis fromages et carnés, ainsi que le cappuccino ont eu du succès. Et nous avons expliqué à ces adolescents, très ouverts, qu'il inutile de consommer des animaux et leurs sous produits pour la santé, et pourquoi nous devons alors évoluer, contre les souffrances des animaux et de la planète. Cela fait chaud au cœur de rencontrer des jeunes, presque encore des enfants, plein de compassion, lorsqu'on les informe des souffrances des vaches et de leurs bébés, ainsi que la cruauté engendrée par la fourrure animale. Cette génération est l'avenir, le futur des animaux.Une dame âgée aussi, est venue spontanément au stand, et nous a dit ne pas manger de viande depuis longtemps. Une végétarienne également, entre autres, est venue s'informer tous sont repartis avec les tracts suivants :



International Campaigns :

COMMENT DEVENIR VEGAN EN TOUTE SIMPLICITÉ ?

POURQUOI prendre la bonne résolution de devenir VEGAN ?

VIVRE VEGAN (sélection de ressources  internet).

Société Anti Fourrure :

LE PRIX DU SANG : animaux dépecés la plupart du temps pleinement conscients pour l'industrie de la fourrure dans ces élevages/enfers, immenses impacts environnementaux, et dangers pour la santé, fourrure souvent présentée comme fausse par les marques.

Nous nous sommes déplacer plus haut dans la rue, afin de tracter auprès des personnes portant de la fourrure. Les jeunes se sont montrés très réceptifs, d'autant plus que beaucoup comme souvent, pensaient porter de la fausse fourrure. Puis, aussi un couple avec enfant, dont l'homme portait une capuche en vraie fourrure. Ce qu'il ne savait pas, en raison de l'absence de mention, mais juste "synthétique" pour l'ensemble du vêtement. Il a déclaré sincèrement aimer les animaux, et nous ont remercié tout deux pour les avoir informé.

Bilan de cette action : positif malgré peu de monde.

Nous serons à nouveau présent au même endroit, le 18 mars dans le cadre de la Campagne Journée Sans Viande d'International Campaigns.

http://www.international-campaigns.org

" Ne rien faire, c'est laissé faire !"


jeudi 19 janvier 2017

Les News de la Renarde : compte rendu tractage quotidien Sens + Paris et sa région.


Réactions plutôt positives, et peu de refus, entre autres (il serait trop long de tout énumérer, cette sensibilisation ayant lieu chaque jour)  :
Une dame avec capuche et ses deux filles qui avaient justement un doute malgré l'absence de mention "fourrure animale", ont pris le tract.
Un jeune homme en scooter avec capuche, à un feu rouge, après de brèves explications par manque de temps a accepté le tract.
Un couple, dont la femme portait une capuche, ont remercié sincèrement, après discussion ( explications données sur les tracts Société Anti Fourrure ):

_animaux dépecés pleinement conscients la plupart du temps,après une vie de souffrances extrêmes en élevages.

_fourrure souvent présentée comme fausse. Apprendre à reconnaître la vraie de la fausse.
_  immenses impacts environnementaux dues aux produits chimiques utilisés : la Banque mondiale classe le traitement de la fourrure comme une des cinq pires industries au monde pour la pollution des métaux lourds.

_ dangers qui en résultent pour la santé humaine des bordures de capuches.

Une jeune femme avec capuche dans le RER, a écouté et pris le tract avec un bon sourire.
Une dame, avec capuche sans étiquetage, bon contact également.
Puis, trois personnes différentes dans un centre hospitalier pour animaux portaient toutes ce genre de capuches, avec leur chien ou chat auprès d'elles.Ce qui fut l'occasion de pouvoir les sensibiliser, deux d'entre elles pensaient qu'il ne s'agissait pas de vraie fourrure. Un jeune homme avec son chat, et un couple et leur chien. Elles étaient sincères, ce qui prouve que même lorsque l'on a des animaux domestiques, on ne se pose pas de questions (à tort), on pense que ce peut être que de la fausse fourrure puisque l'étiquetage ne mentionne pas la vérité. L'autre personne accepté le tract, après explications.
Une jeune femme dans un hall d'immeuble, avec capuche non étiquetée, a été très surprise, suite aux informations données (a pris le tract).

Ne rien faire, c'est laissé faire ! Contactez nous afin de distribuer vous aussi des tracts au public portant de la fourrure.
 
collectif.societeantifourrure@gmail.com


Socrate (philosophe grec de l’Antiquité)était végétarien et ne portait jamais de cuir ou de fourrure animale. Tout comme Pythagore, il soutenait que l’habitude de manger de la chair animale poussait les humains à la violence et aux guerres.


lundi 16 janvier 2017

Engagement de InterSport contre la fourrure animale.




Concernant la présence d'articles fourrure animale dans des magasins InterSport, nous avons communiqué par mail et par téléphone avec cette enseigne. A l'instar de Sport 2000, leur engagement contre la fourrure animale est sincère, étant une coopérative indépendante des entrepreneurs et donc de leurs décisions d'achats. Voici le courriel de InterSport (email en fin de post afin de les remercier).




Madame,

Tout d’abord merci pour votre message et nous comprenons votre indignation.

En préambule nous souhaitons vous indiquer qu’INTERSPORT est une coopérative. A l’instar des réseaux organisés sous le même modèle, nos magasins sont dirigés par des entrepreneurs indépendants et souverains quant à leurs décisions d’achats.


Nous ne pouvons contraindre les magasins dans leurs décisions d’achat, mais mettons tout en œuvre pour les sensibiliser à la cause que vous défendez et que nous défendons.

Nous vous confirmons également que différents protocoles sont déjà mis en place en interne afin de limiter au maximum la présence de fourrures animale dans nos points de vente :

1. Marques propres INTERSPORT : INTERSPORT France ne développe, ni ne référence, de produit intégrant de la fourrure véritable dans son offre marques propres.

2. Marques nationales et internationales : Refus de référencement « national » de tous produits intégrant de la fourrure véritable. Seules les fourrures synthétiques entrent dans l’assortiment proposé aux magasins par notre équipe de l’offre

Cependant et pour aller plus loin :

3. Nous avons également demandé à toutes nos marques partenaires de ne plus proposer de produits avec fourrures animales à nos magasins.

Objectif : 0 fourrure animale au sein du réseau INTERSPORT

Enfin, nous nous engageons à être toujours plus vigilant et à maintenir un haut niveau de sensibilisation de nos magasins à la cause animale pour éviter le référencement local des produits incriminés.
Nous sommes d’ailleurs tout à fait prêt à échanger avec vous de vive voix et à recevoir tout élément vous semblant utile pour nous aider dans cette démarche.


Très sincèrement,

Responsable Relations Extérieures

INTERSPORT

intersport_form@alc-crm.com





.